Pour Carine Maret, 2 priorités : relocaliser et sécuriser

ufabFondée il y a 40 ans, l’Union française d’agriculture biologique (Ufab) est devenue leader de la nutrition animale bio, avec une production de 50 000 tonnes d’aliments. Sa directrice, Carine Maret qui succède à Loïc Rannou, rappelle les orientations de cette filiale de la coopérative du Gouessant.

Quelles sont les racines de l’Ufab ?

L’Ufab existe bien avant la reconnaissance officielle de l’agriculture biologique ! Créée en 1972, notre entreprise est née de la volonté d’une poignée de pionniers, inquiets des dégâts de l’agriculture intensive. Implantée d’abord à Châteaubriant, en Loire-Atlantique, l’Ufab propose depuis ses débuts des produits naturels pour enrichir leurs sols et prendre soin de leurs plantes et leurs animaux. Au fil des ans, elle participe à la construction de la réglementation bio et au développement de la filière. En sélection et distribution des semences et fertilisants, nutrition des animaux et conseils aux producteurs, elle est devenue un acteur de référence.

Comment l’entreprise a-t-elle évolué ?

(…)

Retrouvez l’intégralité de cet article en lisant Biofil n° 86.

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.