Optimiser l’élevage de porcs bio

En post-sevrage, des éleveurs et techniciens préconisent de rationner les porcelets la première semaine pour éviter les diarrhées. (crédit photo : Adocom)

En post-sevrage, des éleveurs et techniciens préconisent de rationner les porcelets la première semaine pour éviter les diarrhées. (crédit photo : Adocom)

Maîtriser le sevrage, gérer la santé, fabriquer son aliment à la ferme… En porc bio, plusieurs points clés conditionnent la réussite.

 INTERVIEW : Catherine Calvar, spécialiste de la filière porcine au sein du pôle Porc-Aviculture de la chambre d’agriculture de Bretagne observe les pratiques des éleveurs et les aide à évoluer dans leur système.

Biofil : Selon vous, quels sont les points sensibles en élevage de porcs bio ?

Catherine Calvar : le sevrage où il y a risque de diarrhées. Pour certains éleveurs, c’est parfois problématique. C’est la phase juste après Il peut y avoir aussi des problèmes respiratoires, en particulier de la toux en hiver. Nous avons des moyens plutôt efficaces pour lutter contre les diarrhées, via la conduite alimentaire, avec la mise en place d’argile dans l’aliment par exemple. Pour les problèmes respiratoires, on est un peu plus démunis.

B : Quelles solutions peuvent être envisagées ? […]

Lire la suite de l’interview dans Biofil 106 (juillet-août 2016)

TÉMOIGNAGES d’éleveurs : à chacun ses méthodes

  • Dans la Manche, Christophe Gosselin optimise pour la qualité de carcasse.
  • Dans le Perche, Benoît Lion s’en sort bien avec la machine à soupe mais règle un renouvellement tardif.
  • En Côtes d’Or, Claude Nocquard gère 100 truies en solo, ce qui n’est pas de tout repos.

Lire les témoignages dans Biofil 106 (juillet-août 2016)

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.