Installer des ruches… en douceur (Hautes-Pyrénées)

Apicultrice bio depuis 1976, Catherine Flurin a participé au 1er cahier des charges bio apiculture avec Nature et Progrès. Elle développe une méthode, l’apiculture douce ®, dans laquelle figure un programme, « Ferme d’abeilles ».

« Posons nos ruches là où c’est bon pour nos abeilles et allons voir les agriculteurs car il y a des solutions viables à mettre en avant », affirme Catherine Flurin.

« Posons nos ruches là où c’est bon pour nos abeilles et allons voir les agriculteurs car il y a des solutions viables à mettre en avant », affirme Catherine Flurin (crédit photo : Ballot-Flurin).

« Il ne suffit pas de poser ses ruches dans des endroits propres, il faut créer les meilleures conditions pour avoir des abeilles bien nourries au plus près des ruches », explique Catherine Flurin. Son but : inciter à générer des contextes de fleurs mellifères variées et installer des ruchers sur les terres agricoles. « Pour ça, on va voir tous les agriculteurs, bio et non bio, car la plupart d’entre eux veulent aider les abeilles. Nous rencontrons les grandes coopératives agricoles, les particuliers aussi. »

 

La suite de l’article dans Biofil n°98 (mars-avril 2015)

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.