Bovin lait : plus autonome, plus durable, plus rentable

« Développer la production bio : quels leviers, quelles références nécessaires ? », tel était le thème de la conférence, organisée au Space, le 10 septembre, par l’Institut de l’élevage. L’objectif est d’amener les producteurs vers des systèmes cohérents et durables.

L’affouragement en vert est une des techniques en développement dans certains élevages aux niveaux de production élevés nécessitant de nouvelles références.

L’affouragement en vert est une des techniques en développement dans certains élevages aux niveaux de production élevés nécessitant de nouvelles références.

Le constat : parmi les éleveurs passés en bio ces dernières années, nombreux sont ceux qui souhaitent maintenir le niveau de production, des volumes élevés, autour de 7000 l, voire plus par vache et par an. Ce profil d’élevage nécessite des conseils adaptés et un suivi pour observer sa viabilité. Pour Didier Désarménien, conseiller Lait à la chambre d’agriculture de Mayenne, l’objectif à ne pas perdre de vue est d’abord la mise en œuvre de systèmes tenables dans le temps.

 Etats des lieux

« Entre 2011 et 2012, les volumes de lait bio ont augmenté de plus d’un quart et la production 2013 sera de l’ordre de 480 millions de litres », expose Jérôme Pavie, de l’Institut de l’élevage (IE).

(…) Retrouvez la suite de cet article dans Biofil n° 90.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.