Multiplier blé, triticale, orge et pois : Un partenariat fructueux

François Mellon, à la tête d’une exploitation céréalière de 127 ha, dont 90 en bio à Villotran dans l’Oise, consacre 35 ha à la multiplication de semences en 2010, dont 15 ha pour le triticale, 10 pour l’orge de printemps, 5 pour le blé d’hiver et 5 pour le pois protéagineux de printemps.

Le céréalier picard travaille exclusivement avec les établissements Lemaire-Deffontaines – un des pionniers de la semence biologique en grandes cultures – installés à Auchy-les-Orchies dans le Nord (lire Biofi l n° 59).

Si le choix des variétés à multiplier est réalisé par le semencier – il évolue au rythme de ses obtentions variétales – il tient aussi compte des observations du producteur, ainsi certaines variétés à problèmes peuvent être écartées. En triticale et blé, François Mellon multiplie respectivement Bienvenu et Ataro, deux variétés très demandées par les agriculteurs biologiques. “Multiplier des semences de céréales n’est pas très difficile notamment en ce qui concerne les contraintes d’isolement (NDLR : 5m entre deux céréales de variétés différentes, sinon 1m). L’itinéraire technique est le même que celui des céréales vendues en consommation si ce n’est que je choisis des parcelles propres et des précédents légumineuses, du pois avant blé et de la féverole avant triticale et orge.” Le semis a lieu début novembre, à la densité de 350 g au m2 avec des semences de base non traitées. La fertilisation est faite par des vinasses de levurerie ainsi que des farines de plumes au printemps. Quant au salissement, outre la rotation, il est géré par plusieurs passages de houe rotative, dès l’automne si possible. Il faut aussi compter sur un peu d’épuration manuelle notamment contre la folle-avoine. “Par ailleurs, pour limiter le risque carie, je n’utilise que des semences certifiées pour les blés de consommation”, précise le producteur.

(…)

Retrouvez l’intégralité de l’article et du dossier dans Biofil N° 70 Mai-Juin 2010

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.