Space 2009 : La bio une alternative à la crise

 

Près de 180 personnes ont assisté à la conférence sur le lait bio. Au premier plan, Marc Belhomme (Triballat), yannick Allard (Biolait) et pascal heurel (Colarean-Eurial) veulent croire à un avenir prometteur.

Au Space, la bio s’est de nouveau affirmée au sein du stand collectif “Bio Grand Ouest”, de plus en plus convoité sur fond de crise du lait conventionnel.

Au menu des bio : échanges fructueux entre professionnels et visions d’avenir optimiste, en particulier sur le lait, avec comme point d’orgue une conférence très suivie sur le sujet.

Face aux profondes crises frappant l’agriculture conventionnelle, qui ont entaché l’ambiance du Space du 15 au 18 septembre, la bio fait figure de privilégiée. L’interpellation du ministre de l’Agriculture par un millier de producteurs laitiers en colère, tout comme les déversements de lait ont marqué les esprits. Le contraste avec la bonne mine de la filière lait bio est saisissant, ne manquant pas d’interpeller, avec un prix à la tonne du lait bio qui avoisine 150 euros de plus que le conventionnel, soit 430 euros/1000 l. Si les producteurs bio ne cachent pas leur satisfaction, la prudence reste de mise sur un marché tendu. La conférence sur le lait bio s’est néanmoins montrée rassurante sur l’avenir. Tout comme la démarche des interprofessions et groupements régionaux de producteurs bio, réunis sur le stand collectif – Interbio Bretagne (IBB), Interbio Pays-de-la-Loire, Grab Basse-Normandie, Interbev… – qui affichent une volonté forte de continuer à mener un travail commun pour structurer et développer la filière, notamment dans le secteur de la restauration collective. Devant cet enjeu de taille, leur action se veut sécurisante et stimulante pour tous ceux qui veulent se convertir, à l’instar de l’opération “Allô Bio” (lire en encadré).

De nombreux questionnements

 “Depuis 3 ans, on se sent de moins en moins marginalisés sur ce salon, constate Pascal Vallée, producteur laitier et adhérent d’Agrobio 35. Nous venons de croiser le nouveau préfet de Région Bretagne. Il souhaite nous aider et nous rencontrer. Il pourrait être présent au salon bio de Guichen. Ce serait une première.” ….

Lisez la suite de l’article en commandant le numéro papier de Biofil N°66 – Septembre Octobre 2009

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.