A lire : les crimes de l’industrie chimiques dévoilés

Il existe aujourd’hui plus de 84 millions de substances chimiques – naturelles, synthétiques, organiques, inorganiques ! (1) Leur quantité ne cesse d’augmenter à une vitesse exponentielle, et plus de la moitié serait commercialisée.

Biblio_Un empoisonnement universelNe portant que sur 30 000 molécules, le programme européen Reach sensé évaluer leur dangerosité, fait pâle figure, selon Fabrice Nicolino qui vient de publier Un empoisonnement universel, comment l’industrie chimique a envahi le monde : « C’est la preuve  indiscutable que le système a échappé à tout contrôle humain. Plus personne ne veut dire une vérité qui accablerait les opinions », dénonce-t-il dans son ouvrage extrêmement documenté. Alors comment les produits chimiques ont-ils envahi la planète, l’eau, l’air, les sols, les corps, et pourquoi ne sont-ils pas davantage évalués et  contrôlés ? Pourquoi la chimie verte est-elle une imposture ? « L’homme est devenu une décharge ambulante », accuse l’auteur, dans ce réquisitoire implacable contre l’industrie chimique.

(1) Chiffre issu du compteur du site du CAS, Chemical Abstracts Service, rattaché à la société américaine de la chimie- American Chemical Society- et qui enregistre l’évolution quotidienne du nombre de substances chimiques.

Un empoisonnement universel, comment l’industrie chimique a envahi le monde, Fabrice Nicolino, Les liens qui libèrent, sept. 2014, 444 p., 23 €.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.