Les contrôles selon Cebio

Cebio regroupe 8 organismes certificateurs, sur les 11 accrédités actuellement en agriculture et alimentation bio. En 2019, cette association rassemble Alpes Contrôles, Biotek Agriculture, Bureau Véritas, Certipaq Bio, Certisud, Certis (depuis 2019), Ecocert, Eurofins Certification (depuis fin 2018), Qualisud (fusion avec Agrocert effective depuis le 1er janvier 2018). “Son but est de mettre en commun et d’harmoniser les connaissances et les pratiques de contrôles et de certification”, expliquent ses membres.
En 2018, Cebio contrôle 58 950 opérateurs (sur les 61 768 notifiés auprès de l’Agence Bio). Tous les opérateurs (+12 % vs 2017) sont visités chaque année, et plus de la moitié le sont une seconde fois de façon aléatoire. Au total, l’an dernier, Cebio dénombre 89 821 inspections sur site (+9 % vs 2017). Et ce, par 573 personnes affectées à ces missions sur tout le territoire français. 50 135 nonconformités sont relevées, dont 217 majeures avec retrait ou suspension, 5 562 impliquant un déclassement, et 44 356 mineures. 3 000 analyses de surveillance sont effectuées, en plus de celles réalisées par les professionnels des filières. Le chiffre d’affaires annuel des OC est estimé à 30 millions d’euros en 2018 pour contrôler un marché de 8,3 milliards d’euros. “Sur un produit vendu à 2 euros, le coût du contrôle et de la surveillance est donc d’un centime d’euro”, souligne Cebio.

C. R.-F.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.