Lait bio : un impératif : gérer la croissance

Le marché bio, mieux rémunérateur et désormais stable, attire les conventionnels, dont la filière est en pleine crise (crédit photo : F. Foucher)

Le marché bio, mieux rémunérateur et désormais stable, attire les conventionnels, dont la filière est en pleine crise (crédit photo : F. Foucher)

Depuis 2009, le marché des produits laitiers bio a doublé, et poursuit une croissance de 8 à 10 %. Le créneau est porteur, incitant les conventionnels, inquiets pour l’avenir, à s’y intéresser. Forte de son expérience, la filière bio insiste sur la maîtrise des volumes et l’adéquation entre l’offre et la demande.

 

« En lait, les éleveurs se plaignent souvent de leurs difficultés à avoir des informations sur le marché et la filière de la part des laiteries, alors nous avons réuni les intervenants collectant sur le secteur », explique Jérôme Le Page du Gab 29…

La suite de l’article dans Biofil n°102 (novembre-décembre 2015)

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.