La bio profite aux abeilles mellifères

Pour la première fois, une équipe de chercheurs du CNRS de l’Inra et de l’université de la Rochelle vient de montrer l’intérêt de l’agriculture bio pour les colonies d’abeilles mellifères. La bio avantage surtout la période de disette alimentaire à la fin du printemps. Les parcelles cultivées en bio offriraient en effet aux abeilles domestiques plus de ressources grâce à une plus grande biodiversité des fleurs, notamment par la présence d’adventices. Les chercheurs ont trouvé jusqu’à 37 % de couvain, 20 % d’abeilles adultes et 53 % de miel supplémentaire dans les colonies entourées de parcelles agricoles bio par rapport aux colonies situées dans des paysages agricoles conventionnels. Ces constats sont issus de six ans de collecte de données auprès de 180 ruches dans le centre-ouest de la France. Ce dispositif Ecobee est unique à l’échelle européenne.

C. R.-F.

Tags

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.