Quid de l’alimentation 100 % bio ?

La dérogation qui autorise l’introduction de 5 % de composants non bio dans la ration des monogastriques élevés en bio sera reconduite pour la dernière fois en 2014. Le 1er janvier 2015, les éleveurs de porcs et volailles devront se plier à la règle du 100 % bio.

Différents projets de recherche ont été lancés ces dernières années sur l’alimentation des monogastriques, et plus précisément sur l’apport protéique des rations des porcs charcutiers et des volailles de chair ou pondeuses. Les premiers résultats ne sont pas encore disponibles. Pourtant, certaines analyses sont encourageantes. “On a constaté qu’on était capables, sur les plans technique et nutritionnel, de faire de l’aliment 100 % bio, explique Jean-Charles Cizeron…Les pistes pour envisager plus sereinement le 100 % bio en alimentation des monogastriques, sans surcoût et baisse de performances, sont très attendues. Ici, l’élevage de Bruno Rabier, qui a réussi ce défi.

Les pistes pour envisager plus sereinement le 100 % bio en alimentation des monogastriques, sans surcoût et baisse de performances, sont très attendues. Ici, l’élevage de Bruno Rabier, qui a réussi ce défi.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.