Bio Rhi’n active les liens transfrontaliers

Le programme Interreg a donné lieu à 20 visites d’exploitations de part et d’autres du Rhin, créant un réseau d’échanges fructueux pour l’avenir de la bio.

Le programme Interreg a donné lieu à 20 visites d’exploitations de part et d’autres du Rhin, créant un réseau d’échanges fructueux pour l’avenir de la bio.

“Améliorer les performances économiques des exploitations biologiques dans le Rhin-Supérieur”, tel était le but du programme transfrontalier Bio Rhi’n, lancé en 2009 pour 4 ans. Ses résultats ont été présentés le 19 mars à Kehl, du côté allemand, lors du forum de clôture. Ce projet, à l’initiative de l’Opaba (Organisation professionnelle de l’agriculture biologique d’Alsace), concernait 3 régions de part et d’autre du Rhin, l’Alsace et les deux länder Bade-Wurtemberg et Rhénanie-Palatinat. Parmi les principaux partenaires, il a associé les chambres d’agriculture d’Alsace et, côté allemand, la SÖL et le LTZ (1). “L’objectif était d’obtenir des références technico-économiques locales pour mieux accompagner les conversions d’agriculteurs intéressés par la bio et aider ceux déjà en bio à perfectionner leur système”, résume Dany Schmidt, président de l’Opaba, producteur en polyculture-élevage sur 65 ha. “Les études ont confirmé que, sur cette zone frontalière, l’intérêt des consommateurs pour la bio locale continue de grandir.” (…)

Retrouvez l’intégralité de cet article en lisant Biofil n° 87.

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.