Aquitaine : les potagères bio en sélection participative (B69)

Retrouver une biodiversité en légumes et la maîtrise de semences par les maraîchers : telle est l’ambition de l’initiative de la Cabso (Coopérative en Fruits et Légumes bio du Sud Ouest) et du Civam Agrobio 47 (Association de développement de l’agriculture biologique de Lot-et-Garonne).

Suivie par une trentaine de producteurs, une journée de formation organisée sur ce thème à Port-Sainte-Marie, en présence de Véronique Chable, chercheuse à l’Inra de Rennes et spécialiste des semences et de la sélection participative, a fait le point sur les aspects historiques, techniques et réglementaires.

Depuis le XIXe siècle, la séparation entre le paysan et ses semences se creuse, rappelle-t-elle. La sélection, initialement faite dans les fermes, a été peu à peu confiée à des sélectionneurs du secteur public ou privé. Parallèlement, cette sélection se faisant au niveau de populations de plantes a changé d’échelle en touchant d’abord l’organisme puis les molécules, les gènes jusqu’aux nanoparticules tout récemment.” La démarche de la chercheuse est de promouvoir une recherche globale, vivante, participative, en lien avec les savoir-faire paysans

Informer et mobiliser les producteurs

Depuis 1949, pour être échangées ou vendues, les variétés des semences cultivées doivent être inscrites dans un catalogue officiel instaurant des critères précis de distinction, stabilité et homogénéité. Face à ces contraintes, le paysan doit se tourner vers les maisons semencières sélectionneuses. “Or, le constat aujourd’hui de beaucoup de producteurs biologiques est que les semences proposées ne sont pas adaptées à leur mode de production et à leurs terroirs.” Pour y remédier, un premier groupe de maraîchers en sélection participative s’est constitué, intéressé par la recherche en oignons, laitue, melon et carottes, espèces assez cultivées dans la région. Il s’agit maintenant de trouver des semences de variétés anciennes et locales. Un travail de longue haleine est enclenché. La mise en culture devrait démarrer dès cette année… pour un résultat à long terme. Ces structures sont appuyées par le Réseau Semences Paysannes dont le savoir-faire est indispensable en la matière. Deux maraîchers expérimentés, Philippe Catinaud (du Réseau Semences Paysannes) et Anne-Marie Laverny (productrice de semences pour Germinance) ont détaillé sur quels critères sélectionner ces variétés. Une formation de terrain est indispensable.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.