Rapport sur les externalités de la bio

Des gains économiques à rémunérer !

 

L’agriculture bio apporte de réels bénéfices pour l’environnement, la santé humaine, l’emploi et le bien-être animal…Le rapport de l’Itab, réalisé en lien avec l’Inra, le prouve en détail en chiffrant certains aspects générateurs d’économies, qui justifient un soutien financier spécifique aux producteurs.

Les deux agro-économistes auteurs, Natacha Sautereau de l’Itab et Marc Benoît, co-responsable du Ciab (Comité interne bio) de l’Inra, lors de la présentation du rapport au public. (© C. Rivry-Fournier)

Les deux agro-économistes auteurs, Natacha Sautereau de l’Itab et Marc Benoît, co-responsable du Ciab (Comité interne bio) de l’Inra, lors de la présentation du rapport au public. (© C. Rivry-Fournier)

Fruit d’un lourd travail documentaire de synthèse et de chiffrage, ce rapport, commandé à l’Itab par le ministre Stéphane Le Foll il y a un an, est une première en France, voire dans le monde. Certes, il a été précédé d’autres travaux, comme celui de l’Inra en 2013, moins complet. L’originalité de cette nouvelle approche, réalisée à partir de près de 300 études ou méga-analyses, est de ratisser tous les aspects de l’agriculture, d’en quantifier les externalités positives et négatives et de les traduire en chiffrages économiques. “L’objectif est d’utiliser ses résultats pour lever les freins et soutenir davantage la bio dans la nouvelle Pac, en rémunérant ses aménités”,  rappelle Luc Maurer, conseiller du ministre, lors de la présentation publique le 28 novembre à Paris.

[…]

Christine Rivry-Fournier

Lire la suite de cet article dans le Biofil n°109 – fév.-janv. 2017.

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.