PNPP : on avance doucement mais sûrement

Forte participation aux journées PNPP de l’Itab. La prochaine édition aura lieu en 2018. (crédit photo : Frédérique Rose)

Forte participation aux journées PNPP de l’Itab. La prochaine édition aura lieu en 2018. (crédit photo : Frédérique Rose)

Foisonnement d’informations les 26 et 27 avril 2016 à Paris : les journées PNPP (préparations naturelles peu préoccupantes) de l’Itab éclairent sur les aspects réglementaires, les recherches… Le sujet est complexe mais extrêmement d’actualité ! Faisons le point sur ces avancées, tant attendues par les bio.

 Les PNPP… oui mais encore ? Les préparations naturelles peu préoccupantes n’ont pas de définition au niveau européen, mais la loi d’Avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014 les caractérise. Il s’agit, soit de produits constitués uniquement de substances de base (SB) à usage phytosanitaire, soit de substances naturelles à usage biostimulant.

 Le règlement européen 1107/2009 relatif aux produits phytopharmaceutiques indique cinq catégories de substances actives basées sur le risque : les substances exclues, candidates à la substitution, classiques, à faible risque, de base. “Les substances de base ne doivent pas être des substances préoccupantes, qui ne sont pas intrinsèquement capables de provoquer des effets perturbateurs ou neurotoxiques et dont la destination principale n’est pas d’être utilisée à des fins phytosanitaires, même si elles présentent un intérêt en ce sens”, rappelle Patrice Marchand, de l’Itab, qui suit de près tous ces dossiers. […]

Lire l’intégralité de cet article dans le Biofil 106 (juillet-août 2016)

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.