L’apiculture à la recherche d’espaces sans pesticides

gaLa forte mobilisation des apiculteurs, lors du 1er congrès européen de l’apiculture, tenu à Agen du 11 au 14 octobre, démontre l’inquiétude de cette profession. D’autant plus que la récolte 2012 est catastrophique. Le point sur la production bio qui se heurte au manque d’espaces sans pesticides.

Des produits de la ruche certifiés bio, les consommateurs en redemandent, et de nouveaux apiculteurs s’y intéressent. Mais l’apiculture bio peine à trouver des zones sans pesticides pour se développer. Moins touchée par les mortalités d’abeilles, elle doit faire face aux mêmes difficultés que l’apiculture conventionnelle ; celles-ci vont du risque de perte de confiance à cause des OGM à de possibles et coûteuses mises aux normes.

 10 % du miel français est bio

 “Le label bio a vraiment le vent en poupe en apiculture, 10 % de la production nationale de miel est certifiée biologique. Cela représente 6,5 % du nombre de ruches en 2010 soit une hausse de 29 % par rapport à 2009. Quant à la demande, elle est importante et on a du mal à fournir”, explique Olivier Belval, président de l’Union nationale de l’apiculture française (Unaf), lui-même apiculteur bio. (…)

Retrouvez l’intégralité de cet article en lisant Biofil 85.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.