Label Bio Equitable en France : une agriculture paysanne et familiale

« Comment la filière bio va-t-elle pouvoir répondre à la demande croissante des Français sans perdre son âme ? ». Les multiples labels et démarches bio équitables apportent des réponses concrètes.

C’est le cas de Bio équitable en France, lancé en mai 2020. Le but est de « le développer et de construire avec les consommateurs un nouveau modèle économique et agricole », affirment ses protagonistes. Propriétaire du label, l’association nouvellement lancée pour le porter fédère 27 groupements agricoles représentant 4 000 producteurs bio, 26 entreprises, la Scop Ethiquable ainsi que Biocoop, réseau de 637 magasins. « Ce nouveau label s’appuie sur deux expériences rodées de commerce équitable », souligne-t-elle : la démarche « Ensemble » de Biocoop (depuis 2001) et la charte « Paysans d’ici » d’Ethiquable (lancée en 2011). Le cahier des charges de Bio Equitable France, rédigé de façon collégiale, s’inspire de ces savoir-faire. « Celui-ci repose sur des critères rigoureux et des indicateurs objectivés, expliquent leurs représentants. Il est exigeant, cohérent et adapté aux réalités du terrain, et contrôlé évidemment par un organisme tiers. » Le nouveau label est destiné aux produits issus de fermes bio certifiées, de taille limitée, pour favoriser « une agriculture paysanne et familiale sur tout le territoire ».

C. R.-F.

 

La suite à lire dans Biofil 132, avec le témoignage d’un producteur d’Isère engagé dans la démarche.

Tags

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.