Grandes cultures : pourquoi pas la Champagne-Ardennes ?

Le 19 juin dernier, à Reims, l’Agence Bio organisait une journée sur les grandes cultures. Objectif : faire le point sur les manques et les atouts de la filière, et dresser des perspectives, en particulier en Champagne-Ardennes, où elle a pris du retard.

Grandes cultures en Champagne-Ardennes

Nicolas Lecat et Jean-Marie Pautard, acteurs historiques de la filière, et Élisabeth Mercier. 250 producteurs adhèrent à Agribio Union (de coopératives) sur 14 départements du Sud-Ouest. La Cocebi en compte 167 en Bourgogne et Champagne-Ardennes.

Nous avons atteint le million d’hectares de surfaces bio au 1er semestre 2012, c’est un indicateur du développement”, rappelle Élisabeth Mercier, directrice de l’Agence Bio. Les grandes cultures y participent à hauteur de 192 000 ha en 2011. “Nous avons besoin d’un développement plus fort pour l’alimentation des filières animales, souligne François Thiery, son président ….

(…) Retrouvez l’intégralité de cet article en lisant Biofil n° 83.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.