Comment bien récolter les algues de rives

Dans le cadre du projet Algmarbio, coordonné par Inter Bio Bretagne, pour soutenir la filière algue vers la certification bio (possible depuis juillet 2010), un guide des bonnes pratiques vient de sortir (lire aussi Biofil n° 78).

S’il s’adresse aux professionnels, l’objectif est de toucher l’ensemble des acteurs récoltants pour une gestion durable de la ressource, car on estime à près de 500 le nombre “d’occasionnels” pour une cinquantaine de professionnels. Laminaria Digitata, Chondrus Crispus ou fucales, les 10 principales variétés d’algues alimentaires récoltées en France y sont présentées. Le guide indique, schémas à l’appui, les techniques pour préserver la repousse. Dates de récoltes autorisées pour chaque espèce, cartographies, activité de récoltant, réglementation en vigueur dans les régions, annuaire, etc. : l’ouvrage de près de 50 pages fait figure de référence en la matière. À noter que la Bretagne, principale zone de récolte, compte près de 70 établissements fabriquant ou commercialisant des produits à base d’algues. Fin février, le transformateur Henri Courtois, gérant d’Algues Service (marque Bord à Bord) à Roscoff, a reçu le prix alimentaire du salon Prorestel pour un tartare d’algues dont la majorité des ingrédients sont bio.

www.interbiobretagne.asso.fr

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.