Bond de 15% des opérateurs bio en 2017

François Guhl, directeur de l’Agence Bio

Selon les chiffres consolidés de l’Agence Bio dévoilés fin mai, en 2017, 54 044 opérateurs sont engagés en bio, soit un bond de 14,7 % vs 2016. Parmi eux, 36 691 sont des agriculteurs-trices, dont 5 000 nouveaux en un an. Seules 3,5 % des fermes bio de 2016 ont stoppé leur certification. “Les raisons sont multiples, explique Florent Guhl, directeur de l’Agence Bio. Ce peut être pour cessation d’activité, changement de statut de la ferme. Mais on note peu de retours au conventionnel…”. Au total, la bio compte 4 425 exploitations agricoles supplémentaires en un an, soit une hausse 13,7 % par rapport à 2016. En 2017, 8,3 % des fermes françaises sont bio.

Surfaces toujours en hausse 

Côté surfaces, la hausse est de 15,6 % vs 2016, avec 1 777 727 hectares en bio et conversion. 1,26 M d’ha sont certifiées bio, soit + 19,4 % vs 2016 : “cette forte progression résulte de l’entrée en production bio des surfaces notamment de grandes cultures et fourragères converties en 2015”. Les surfaces en conversion totalisent 518 263 ha (+7 %). “Cette croissance traduit le maintien de la dynamique de conversion constatée les deux années précédentes, avec une légère érosion en 2017” Celle-ci n’est pas due à une baisse des engagements, mais à des conversions de fermes de plus faibles surfaces (arbo, maraîchage, viti). L’arrivée d’exploitations en grandes cultures ou d’élevages de ruminants sont en légère baisse fin 2017 (-10 %).

Rythme maintenu

En 2018, le rythme des conversions de producteurs et d’entreprises de l’aval se maintient. Le suivi des déclarations
de notification d’activité bio à l’Agence Bio en fait état, même si ce ne sont que des chiffres provisoires. Du 1er janvier au 22 mai 2018, 3 492 nouveaux producteurs se sont notifiés (3 587 sur la même période en 2017) et 1 522 transformateurs, distributeurs et importateurs (contre 1 536 en 2017).

C. R.-F.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.