8e Salon Tech&Bio : le plein en références techniques et économiques

« C’est un succès, nous avons dépassé les prévisions les plus optimistes en regard de la crise sanitaire », se réjouit Bertrand Chareyron, commissaire général de cette 8e édition de Tech&Bio, salon créé en 2007 et porté par les chambres d’agriculture. Pendant trois jours, du 21 au 23 septembre, 18 000 visiteurs se sont retrouvés sur le site de 18 hectares du lycée agricole du Valentin à Bourg-lès-Valence dans la Drôme – et sous le soleil –, pour faire le plein en références et innovations techniques et économiques sur toutes les filières bio. « Ce salon sert aussi à transférer les techniques bio aux conventionnels cherchant à réduire leurs intrants et faire évoluer leurs systèmes même s’ils ne passent pas en bio dans l’immédiat », rappelle Jean-Pierre Royannez, président de la chambre d’agriculture de la Drôme. Les allées du village des exposants, les conférences et démonstrations – côté élevage vers le bas du site, ou côté cultures spécialisées vers le haut et pôle agronomique – n’ont pas désempli.

 

Visiteurs et exposants satisfaits

Si les visiteurs viennent surtout du grand Sud-Est-Ouest, toutes les régions françaises sont représentées. Quelques délégations étrangères, italiennes, belges, portugaises donnent la dimension internationale du salon, malgré les obstacles aux déplacements liés à la crise sanitaire. « 1 visiteur sur 2 déclare participer à Tech&Bio avant tout pour rencontrer ses exposants et découvrir leurs dernières innovations », précise l’enquête de satisfaction menée par Tech&Bio. Les 375 exposants présents de l’amont à l’aval – 30 supplémentaires par rapport à 2019 –, venus de France, de Suisse, d’Allemagne, du Portugal, saluent la qualité du visitorat. « Les contacts sont pertinents, très professionnels et intéressés, exprime un fabricant de matériel. Les visiteurs sont curieux, pointus dans leurs domaines, et ont souvent un projet d’achat, d’installation ou de conversion, même si on sait que les retombées sont parfois longues. » La centaine de démonstrations de matériels innovants, pour grandes ou petites surfaces, restent très attractives, notamment en désherbage, de la sarcleuse tractée au robot, en passant par les bineuses, et leurs techniques de guidage. L’usage des drones fait des émules. Les conférences et ateliers sont pris d’assaut, parfois complets, refusant des participants. Selon l’enquête, 94 % des visiteurs se disent satisfaits de leur visite, et 73 % d’entre eux se déclarent prêts à revenir à l’édition 2023, soit une progression de plus de 15 % par rapport à 2019 : « Tech&Bio continue sa progression et maintient sa place de salon agricole incontournable », souligne les organisateurs. Le passage sur trois jours au lieu de deux a été plébiscité par les exposants comme par les visiteurs.

 

Objectifs atteints

Fil vert de cette édition, le Village du Biocontrôle – nouveauté 2021 – avec 16 entreprises présentes, a zoomé sur les solutions à base de micro et macro-organismes, médiateurs chimiques, et substances naturelles d’origine végétales, animales ou minérales susceptibles de réguler les bioagresseurs. « Elles constituent un levier majeur pour protéger les cultures, mais pas forcément très connues et utilisées en agriculture bio », reconnaît Denis Longevialle, secrétaire général d’IBMA France – association internationale des entreprises de biocontrôle. Tous les temps forts du salon ont rencontré leur public : job dating, Osez la bio, Talents Tech&Bio, concours des Technovations… Pour les organisateurs de Tech&Bio, les objectifs du salon sont atteints : outre le transfert de techniques et innovations entre bio et conventionnels, ce rendez-vous sert aussi à faire circuler les savoirs acquis par les chambres d’agriculture et leurs partenaires comme la recherche par exemple, grâce aux conférences. Il est l’occasion pour celles et ceux souhaitant s’installer, se convertir ou transmettre en bio, de conforter leurs projets grâce au stand Osez la bio ou encore grâce aux Talents T&B. Son but est aussi de favoriser la structuration des filières grâce à plusieurs temps fort comme la Journée des Collectivités ou l’Espace des Transformateurs. « Nos objectifs sont multiples, rappellent les chambres d’agriculture de France. Ils sont d’accompagner l’agriculture dans ses transitions économiques sociétales et environnementales, de donner plus de valeur dans les territoires via des projets territoriaux associant agriculteurs, collectivités et société civile et aussi de restaurer le dialogue entre la société et l’agriculture. »

 

En savoir plus :

À lire bientôt sur www.tech-n-bio.com : les supports des conférences, des ateliers techniques et des Talents Tech&bio.

Et retrouvez tous les articles concernant les innovations, les conférences et les exposants dans le Biofil n°138 novembre-décembre 2021.

 

Prochainement :

En attendant la 9e édition de Tech&Bio en 2023, six Rendez-vous Tech&Bio sont programmés en région en 2022.

24 mai 2022 : Grandes cultures et légumes en Centre-Val-de-Loire

17 juin 2022 : Grandes cultures en Île-de-France

– 22 juin 2022 : Arboriculture en Occitanie

– 29 et 30 juin 2022 : Élevage en Normandie

– 18, 19 et 20 octobre 2022 : Cultures méditerranéennes en Provence Alpes Côte d’Azur

– Octobre 2022 : Maraîchage en Nouvelle-Calédonie

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.