Les metteurs en marché ont la responsabilitéde tout mettre en œuvre pour éviter le moindredoute, notamment en cas de coexistence eninterne entre bio locale et importée. (© Marcotte Patrick) Au Medfel à Perpignan, les fruits

(© Pixabay) Affichant une part de marché provocante de plus de 10 % en bio, la banane est le fruit le plus consommé après la pomme. Arborant le label Équitable pour une grande partie de

(Crédit Pixabay) De nombreux éleveurs de bovins laitiers engagés en 2016 ont opté pour une conversion non simultanée de leur troupeau.

[caption id="attachment_15988" align="alignright" width="300"] (© C. Rivry-Fournier)[/caption] Enfin ! La Commission européenne vient d’approuver l’ortie – Urtica spp – comme substance de base, c’est-à-dire utilisable sans AMM (autorisation de mise en marché). Cette demande, effectuée et portée par

((©Pixabay) Le débat sur les nouvelles techniques de modifications du génome se durcit. En France, les organisations de la société civile et paysanne (Amis de la Terre, Confédération paysanne, Fnab, FNE, Greenpeace, Réseau semences paysannes,

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.