“La bio, un plus pour la transmission”

(Dossier Conversions – témoignage)

Cultures diversifiées dans le Lot-et-Garonne

Pour diminuer les traitements chimiques et ainsi s’inscrire dans la démarche HVE, le Gaec s’est équipé d’une éclaircisseuse et d’une rogneuse. Des acquisitions précieuses qui facilitent aujourd’hui le passage en bio. (crédit Da Ros J.M.)

Entre grandes cultures, tomates et pommes, les quatre associés du Gaec du Plainier ont matière à s’occuper. Certifiée Haute Valeur Environnementale (HVE) depuis quatre ans – la seule du Lot-et-Garonne –, l’exploitation familiale est à présent en cours de conversion bio.

“Comme on s’en sortait bien vis-à-vis des exigences de la certification environnementale, on s’est engagés à  convertir les 4,5 ha de verger et 100 ha de grandes cultures en bio.” À 57 ans, Jean-Marie Da Ros souhaitait plus qu’une simple reconnaissance à pratiquer une agriculture respectueuse de l’environnement : “la HVE ne se répercute pas sur les prix, hélas très bas. En bio, ils passent du simple au double.”

[…]

Cécile Marcus

Lire l’intégralité de l’article dans Biofil n°113 – sept-oct 2017.

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.