Archive

Lors de la conférence de presse, les élus de la région NouvelleAquitaine annoncent la mise à disposition d’un budget de 28 millions d’euros pour soutenir la bio

Visite de l’unité de conditionnement de légumes du département du Gard, qui dessert une vingtaine de collèges : la plus grande légumerie d’Occitanie. (crédit : Un plus

Des éleveurs en caprin, porcin et bovin bio du canton de Pouzauges se lancent dans les légumes… Le Champ du Possible, c’est le nom de la Sas (société

Après une année 2016 record, comptant plus de 20 conversions par jour et un cru 2017 très soutenu, comment envisager l’avenir ? La Fnab, réseau des agriculteurs bio de France,

Les metteurs en marché ont la responsabilitéde tout mettre en œuvre pour éviter le moindredoute, notamment en cas de coexistence eninterne entre bio locale et importée. (©

(© Pixabay) Affichant une part de marché provocante de plus de 10 % en bio, la banane est le fruit le plus consommé après la pomme. Arborant le

Au sommaire du numéro spécial Annuaire Biofil 2017-2018   ÉDITO - Non au compromis à tout prix DOSSIER FORMATION : à l’école de la bio - Apprendre à produire autrement - Le point avec Formabio - 20 %

[caption id="attachment_15988" align="alignright" width="300"] (© C. Rivry-Fournier)[/caption] Enfin ! La Commission européenne vient d’approuver l’ortie – Urtica spp – comme substance de base, c’est-à-dire utilisable sans AMM (autorisation de mise

((©Pixabay) Le débat sur les nouvelles techniques de modifications du génome se durcit. En France, les organisations de la société civile et paysanne (Amis de la Terre, Confédération

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.