La race Froment du Léon primée

La Froment du Léon (ici avec Stéphane Terlet) donne un lait très riche en bêta-carotène, avec une crème onctueuse généreuse en acides gras. (crédit : Ceva).

Pour sa 6e édition, le concours national de l’Agrobiodiversité animale 2018 met à l’honneur la vache Froment du Léon. Doté de 10 000 euros, le premier prix revient à Maëve et Stéphane Terlet, éleveurs bio en Côtes-d’Armor à Lanrivain. Le jury a salué leur courage et leur ténacité à sauver cette race bovine en valorisant son lait via un beurre haut de gamme. Appelée “vache à madame” car très docile, ou “vache des châteaux” car très appréciée autrefois par la noblesse pour l’excellence de son lait, cette race bovine est à très faible effectif. Originaire de Côtes-d’Armor, elle a quasi disparu après 1945, considérée pas assez productive. Moins de 400 femelles sont répertoriées en 2017.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.