Un GIEE pour protéger l’eau, la biodiversité, l’environnement…

(crédit : Héracles)

Avec 15 viticulteurs (de 9 domaines), la cave coopérative Héraclès, dans le Gard, s’est engagée au sein d’un groupement d’intérêt économique et environnemental (GIEE) en 2015. Favoriser la biodiversité via la pose de nichoirs à oiseaux, planter des haies et tester des pratiques innovantes sont les actions phares du groupe. Ainsi Silvan Coste et Philippe Delmas, deux des coopérateurs, ont chacun planté 700 mètres linéaires de haies sur leurs vignobles, et installé plusieurs nichoirs à oiseaux et chauve-souris.

Les chauves-souris, des alliées
Dans ce cadre, Blandine Carré de l’association groupe chiroptères Languedoc-Roussillon présente comment construire et poser des nichoirs à chauve-souris. “Nous avons réalisé aussi des suivis et des écoutes sur le territoire de la cave pour déterminer les endroits privilégiés par les mammifères, souvent les haies et les points d’eau”, décrit-elle. Les vignerons volontaires installent les nichoirs sur leurs domaines. “L’objectif est d’aider à lutter contre le vers de la grappe. Nous savons déjà que les chauves-souris en consomment, indique Blandine Carré. Des études plus approfondies doivent encore étudier quelle est la quantité ingérée et comment cela aide à la régulation du ravageur.”

F. Rose

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.