Lors de la journée technique en arboriculture bio, le 9 mars 2017 au Ctifl de Lanxade, de nombreux résultats de recherches sur les bioagresseurs sont présentés, en partenariat avec l’Itab. Focus sur le campagnol provençal, en recrudescence dans

Après cinq années d’études et d’enquêtes, une équipe de l’Inra d’Avignon vient de publier des résultats de recherche qui mettent en évidence les atouts de l’ arboriculture bio… et les difficultés auxquelles elle est confrontée,

L’ hoplocampe pose de plus en plus de gros soucis en vergers de pommiers, pruniers, voire poiriers bio. Ce ravageur, souvent considéré comme secondaire, s’impose surtout en cas de faible pression insecticide. Il provoque une

L’ Herbanet, outil de désherbage et d’épamprage des vignes et des vergers, est désormais disponible en double. Il travaille donc sur deux rangs à la fois, sans abîmer l’écorce et les troncs d’arbres, même jeunes.

Créer un verger bio est un engagement de longue haleine. Après avoir évoqué, dans les deux derniers numéros (Biofil n°65 et 66), les paramètres à prendre en compte et les variétés à privilégier en abricotiers,

Créer un verger bio ne s’improvise pas. Cette prise de risque (évaluée entre 10 000 et 15 000 €/ha selon les espèces en semi-intensif) nécessite réflexions et évaluation des paramètres.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.