Alors que la collecte des céréales est à la hausse, la flambée des matières premières agricoles déstabilise la filière bio qui, soucieuse de durabilité, s’inquiète de l’envol des cours des protéines. Début juillet, le groupe bio

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.