Bruno Rabier a fait le choix de nourrir ses 8 000 volailles de chair par an avec de l’aliment 100 % bio acheté à un fabricant, pour le démarrage et la croissance. Installé en 1985 sur une ferme

La dérogation qui autorise l’introduction de 5 % de composants non bio dans la ration des monogastriques élevés en bio sera reconduite pour la dernière fois en 2014. Le 1er janvier 2015, les éleveurs de porcs

Après un net accroissement des volumes, la filière porcine bio se remet à peine d’un déséquilibre offre-demande en 2012.

Pour répondre à une forte demande, les mises en place de volailles et porcs biologiques se sont beaucoup développées ces dernières années en Pays-de-la-Loire sans que la production régionale des céréales et protéagineux nécessaires à

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.