Épandage de luzerne fraîche sur chaumes de soja avant blé. (crédit : JM Poupeau Le Gaec de Neuvelle en Côte-d’Or mène depuis deux ans un essai de fertilisation de blé d’hiver par la luzerne fraîche.

L’UCDV déshydrate 25000 tonnes de luzerne en granulés, dont un quart environ en bio. (crédit photo : JM Poupeau) Installées au cœur du Vexin normand, les Usines Coopératives de Déshydratation du Vexin (UCDV) déshydratent des

Des essais menés par Arvalis-Institut du Végétal depuis 2007 relativisent l’intérêt de faire suivre la luzerne par une culture d’hiver.  “Contrairement à la pratique courante, le blé d’hiver n’est pas la culture la mieux adaptée après

Tête d’assolement aux nombreuses vertus (lire aussi Biofil n°74), la luzerne est de plus en plus cultivée en système céréalier biologique.

Largement dominantes dans les surfaces fourragères des éleveurs de ruminants, les prairies subissent de plein fouet l’impact des changements climatiques récents.

Largement dominantes dans les surfaces fourragères des éleveurs de ruminants, les prairies subissent de plein fouet l’impact des changements climatiques récents. L’enjeu est de les faire durer le plus longtemps possible tout en maintenant leur

Grâce à ses atouts agronomiques mais aussi économiques, la luzerne est souvent incontournable en système céréalier. Des producteurs témoignent sur leurs choix culturaux et commerciaux. L’andainage est réalisé après un préfanage au champ de 24

Pour gagner en autonomie alimentaire, de plus en plus d’éleveurs ont recours à la luzerne déshydratée. Qu’elle soit obtenue à partir d’une culture de l’exploitation ou achetée à l’extérieur, ce fourrage améliore notablement les performances

Pour valoriser leur luzerne, à moins d’obtenir un contrat de production de semences, les céréaliers dépourvus d’usines de déshydratation à proximité sont quasiment obligés de la commercialiser en foin à des éleveurs.

Si on constate, ces dernières années, un regain d’intérêt certain pour la luzerne en région d’élevage – en bio comme en conventionnel –, tel n’est pas le cas dans les zones céréalières où la légumineuse

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.