Des gains économiques à rémunérer ! L’agriculture bio apporte de réels bénéfices pour l’environnement, la santé humaine, l’emploi et le bien-être animal…Le rapport de l’Itab, réalisé en lien avec l’Inra, le prouve en détail en chiffrant certains aspects générateurs d’économies,

  Vu au Space, au Sommet de l’élevage, à LTNM… La bentonite, très appétente, est disponible en trois granulométries différentes. Les répertoires bio du Space et du Sommet de l’élevage s’étoffent… Les produits dits UAB – utilisables

Marie Maurage, agricultrice et présidente de Bio de Provence. (© A. Siciliano) Avec 18,4 % de sa surface agricole utile en bio fin 2015, Provence-Alpes- Côte d’Azur reste en tête du classement des régions bio depuis

Croissance rime avec confiance L’emballement du marché bio, de 20 % au 1er semestre 2016 pour flirter avec les 7 milliards d’euros en fin d’année, réjouit le Synabio, qui renforce son dispositif Securbio et promeut sa démarche

Combiner rotation courte et travail intensif du sol est la stratégie adoptée par Bruno Papa et Lis Gurtner, associés sur 84 hectares à Puylaroque. L’excellente propreté des cultures atteste d’une très bonne maîtrise technique et d’un souci permanent

Pendant deux jours, les 28 et 29 septembre, le salon La terre est notre métier, organisé pour la première fois en solo à Retiers en Ille-et-Vilaine, a transformé son essai : 110 exposants et 6 000 visiteurs

Le point réglementaire avec Bureau Veritas : Voici les principales modifications du guide de lecture validées par le Comité national de l’agriculture biologique (Cnab) le 5 juillet 2016. Cette version remplace celle d’avril 2016. L’ approvisionnement en semences

Désherbeur thermique Bailly de Romain Berteloot. (© Civambio 66) Le désherbage thermique reste une option pour désherber. Cependant, il s’adapte surtout à un certain type de cultures, comme la carotte. Son principal atout : supprimer

Pierre Robin, conseiller à la chambre d’agriculture de Côte-d’Or. (© JM. Poupeau) “Partir sur de bonnes bases” Comme partout en France, la vague de conversions suscite des inquiétudes d’ordre technique. Pierre Robin, conseiller à la chambre d’agriculture de Côte

  C’est un record pour la bio francilienne, même comparé à 2015, année déjà faste ! Plus de 1 000 hectares identifiés sont en conversion bio depuis début 2016 (1). La dynamique des conversions en grandes cultures

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.