Consommer moins d’eau en agriculture

Dans L’Eau, l’Industrie, les Nuisances-mai, l’éditorialiste analyse les conséquences d’une diminution de 20 % de la consommation d’eau d’ici 2020, voulue par Nathalie Kosciusko- Morizet.

Du côté des consommations industrielles et domestiques, la diminution est déjà engagée. En fait, “les régions les plus affectées par la sécheresse le sont du fait de l’irrigation agricole : les surfaces irriguées ont triplé en France ces trente dernières années et l’irrigation peut représenter dans certaines régions jusqu’à 80 % des prélèvements nets en été !” Une régulation s’impose et les solutions sont connues, avance l’auteur. “Une agriculture plus diversifi ée, moins gourmande en eau, pourrait permettre d’économiser dans certaines régions jusqu’à 60 % des volumes prélevés. Au-delà des mesures immédiates de soutien aux agriculteurs, il est donc indispensable d’adapter enfi n le modèle agricole français aux ressources en eau disponibles aujourd’hui, mais aussi demain du fait des changements climatiques qui s’annoncent.”

Retrouvez l’intégralité de la revue de presse dans Biofil n°77, juillet/aout 2011
Notre revue de presse se veut un éclairage utile sur ce qui se dit sur la profession, en bien ou en mal, mais ne représente pas nécessairement l’opinion de la rédaction de Biofil sur les sujets traités.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.