Un outil industriel pour la déshydratation de la luzerne bio

L’UCDV déshydrate 25000 tonnes de luzerne en granulés, dont un quart environ en bio.

L’UCDV déshydrate 25000 tonnes de luzerne en granulés, dont un quart environ en bio. (crédit photo : JM Poupeau)

Installées au cœur du Vexin normand, les Usines Coopératives de Déshydratation du Vexin (UCDV) déshydratent des pulpes de betterave ainsi que de la luzerne bio et conventionnelle.

Certifiée bio par Bureau Veritas depuis mai 2011, l’usine a vu les surfaces en bio monter en puissance ces dernières années. Sur 2 057 hectares de luzerne en 2015, 519 sont cultivées en bio par 23 adhérents, soit plus de 20 ha en moyenne. “Nous avons commencé avec seulement 130 ha, détaille Aurélie Oliviero, responsable du dossier bio à la coopérative. La luzerne bio progresse car elle intéresse les céréaliers en conversion mais aussi des agriculteurs bio plus anciens qui l’ont réintégrée dans leur assolement après l’avoir écartée faute de débouchés.” …

Lire l’intégralité de cet article dans Biofil 106 (juillet-août 2016).

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.