Pâturage des chèvres : à l’herbe, faites tourner !

Sensible au parasitisme, la chèvre nécessite une gestion rigoureuse de son alimentation et de sa mise au pâturage. La prévention est un point clé de la réussite de l’élevage.

chèvre_bio_elevage-caprinViser le maximum d’autonomie alimentaire en volume et en qualité, renforcer l’approche technique des rations, disposer de parcelles en herbe accessibles, maîtriser le pâturage des chèvres laitières, privilégier la prévention pour le suivi sanitaire… : en juin dernier, ces grands principes ont été réaffirmés lors d’une journée filière d’Initiative Bio Bretagne, l’une des régions où la collecte de lait de chèvre bio prend de l’ampleur. Des principes d’autant plus nécessaires que, si la chèvre a un caractère bien trempé, elle est aussi un petit ruminant sensible. “Le principal…

Ce sujet vous intéresse ?

Venez lire la suite de l’article dans Biofil n°92

[product id= »44″]

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.