Lutter contre l’ hoplocampe

hoplocampe

L’ hoplocampe pose de plus en plus de gros soucis en vergers de pommiers, pruniers, voire poiriers bio. Ce ravageur, souvent considéré comme secondaire, s’impose surtout en cas de faible pression insecticide. Il provoque une sorte d’éclaircissage naturel à la nouaison, parfois bénéfique à faible intensité. Or, quelques parcelles atteignent des seuils non acceptables.

Peu préoccupants il y a quelques années, les hoplocampes sont présents sur tout le territoire français. Mais la pression est montée dans de nombreux vergers provoquant un risque phytosanitaire grave et des conséquences économiques inquiétantes. Les noms latins de l’hoplocampe sont pour le pommier Hoplocampa testudinae, pour le poirier, Hoplocampa brevis, et pour l’hoplocampe noir du prunier, Hoplocampa minuta. Les moyens de lutte sont identiques pour ces trois ravageurs. En bio, la lutte préventive et l’observation sont les deux techniques à mettre en œuvre

(…)

Retrouvez l’intégralité de l’article dans Biofil n°69.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.