Sensibilisation à la bio : Opti’Maïs, lauréat d’un trophée de l’eau

L’Agence de l’eau Loire Bretagne a décerné, le 13 octobre, l’un des 12 trophées de l’eau à la Fédération Régionale de l’Agriculture Biologique (réseau Gab-Frab) pour son programme de désherbage alterné Opti’Maïs.

 Créé pour les producteurs conventionnels situés sur des bassins versants, ce dispositif vise à limiter le recours aux pesticides au moins de moitié, et au mieux, de s’en passer. “ Opti’Maïs n’est pas obligatoire, les producteurs engagés sont volontaires, explique Yann Jaffré, coordinateur d’Agrobio35, groupement à l’initiative de l’opération désormais en place au plan régional. On leur permet de tester un outil de désherbage mécanique sur un ou plusieurs hectares de maïs, avec possibilité de rattrapage chimique en cas de risque de perte de rendement avéré. La démarche est prise en charge par les bassins versants partie prenante.”

Des perspectives

À ce jour, plus de 300 agriculteurs et animateurs de bassins versants ont suivi des formations, ainsi que des chauffeurs de Cuma et d’entreprises de travaux agricoles apportant des moyens techniques (bineuses, houes rotatives, herses étrilles). En Ille-et-Vilaine où il y a un retour d’expérience, 26 % des producteurs engagés auraient supprimé totalement le recours aux produits phytosanitaires sur un quart des 219 parcelles concernées (760 ha). “C’est très positif, souligne Yann Jaffré. S’il s’agit globalement de réduire les traitements chimiques, de développer des matériels et la recherche, c’est aussi le moyen de limiter les risques de contamination des cultures bio.” (…)

Frédéric Ripoche

Retrouvez l’intégralité de l’article en lisant Biofil 79

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.