Les Amap s’organisent en mouvement interrégional

Initiatives locales, les Amap s’organisent sur le plan régional et national. Ainsi, Miramap, mouvement interrégional, fait désormais le lien entre tous les réseaux de ces Associations pour le maintien de l’agriculture paysanne, qui fleurissent à travers la France.

On estime à plus de 1 200 le nombre de groupes de consom’acteurs rattachés à une Amap, soit environ 60 000 familles, pour un chiffre d’affaires de 36 millions d’euros. Plusieurs centaines d’agriculteurs sont engagées dans cet échange équitable. Issus des réseaux régionaux, ces chiffres évoluent très vite, sachant que les Amap poussent comme des petits pains. Provence-Alpes- Côtes d’Azur, Rhône-Alpes, mais aussi Midi- Pyrénées et Paysde- la-Loire sont les régions les mieux pourvues. Avec 120 groupes, 70 producteurs et plus d’une dizaine de projets, l’Ile-de-France est également moteur. En 2003, des réseaux régionaux, réunis au sein d’Alliance Provence, élaborent et adoptent la charte des Amap, déposée à l’INPI. La 1ère rencontre nationale s’est tenue les 5 et 6 décembre à Anneyron dans la Drôme.

http://miramap.org

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.