Le secteur bio poursuit son essor en 2016, pour dépasser le 1,57 million d’hectares, soit 5,8 % de la SAU française, avec 500 000 hectares en conversion. Le marché va atteindre 7 milliards d’euros en fin

Le flot actuel des conversions bio est un véritable challenge pour la filière viande. Mobilisée au Sommet de l’ élevage, elle sensibilise les nouveaux arrivants sur la nécessité de rallier les structures organisées. Au pôle bio du

Le Centre d’expérimentation fruits et légumes (Cefel) du Tarn-et-Garonne présente ses travaux en cours. Les essais sur les pommiers portent sur la lutte contre le carpocapse, les maladies d’été, le puceron lanigère, l’entretien du rang et l’éclaircissage pour

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.