Groseilles chez Philippe Piard. (© P. Piard) Changement climatique, besoin en eau, gestion de l’herbe, maladies et ravageurs… Les problématiques des petits fruits sont nombreuses et dépendent des zones géographiques. Témoignages de trois producteurs, en

INTERVIEW (© P. Piard) Florence Assezat est technicienne au GIE Fruits rouges du Velay, basé à Saint- Jeures en Haute-Loire. Elle accompagne la quarantaine de producteurs adhérents, dont sept sont en bio. Biofil : Framboise, myrtille, cassis,

La culture des petits fruits rouges se heurte, en bio, à deux problèmes : d’une part le manque de solutions alternatives face aux problèmes phytosanitaires, et d’autre part la valorisation du produit, souvent difficile quand

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.