L’autonomie protéique est un enjeu majeur pour les éleveurs.

L’équipe de Cizeron bio présente à Tech&Bio autour de Jean-Charles Cizeron (à d.), dirigeant avec (de d. à g.), Adrien Saint-Ellier, responsable de Bioagri, Katia Popoff, Romain Coulon et Jean-Louis Mosnier. (© C. Rivry-Fournier) Au-delà

Salon international professionnel de l’agriculture qui réunit tous les acteurs des filières bovine (lait et viande), avicole, porcine, cunicole, ovine et caprine : alimentation et nutrition animale, bâtiments d’élevage, génétique, santé animale, matériel de traite, énergie,

“Avoir une couverture bio nationale” Sophie Thouenon : “Notre marque bio Alinat illustre tous les piliers de notre démarche. (© G. Hardy) Au début de l’année, Sanders a mis en service une usine dédiée à l’aliment bio

1818 En post-sevrage, des éleveurs et techniciens préconisent de rationner les porcelets la première semaine pour éviter les diarrhées. (crédit photo : Adocom) Maîtriser le sevrage, gérer la santé, fabriquer son aliment à la ferme… En

Créé par le vétérinaire Bruno Giboudeau, Obsalim est une méthode d’observation du troupeau pour décrypter d’éventuels déséquilibres alimentaires et revoir la ration. Cet élevage bio en période de transition alimentaire a manqué de ration énergique

Simon Graf dans le Gers - Privilégier l’autonomie Simon Graf élève 18 000 volailles de chair à Estipouy. Seul son aliment pour le démarrage est à 95 % bio. Mais tout est fabriqué à la ferme par

Même si ce n’est pas simple et sans surcoût, des éleveurs se passent des 5 % de matières premières agricoles conventionnelles riches en protéines encore autorisées, gluten de maïs et protéines de pommes de terre

Pois Ascencion associé à du triticale. (Crédit photo : J.-M. Poupeau) Premier pois fourrager cumulant les caractères « afila » et « zéro tanin » des pois protéagineux, le pois fourrager Ascencion permet d’obtenir une forte biomasse avec des

Premier débouché des grandes cultures bio, la nutrition animale est en croissance constante, tirée par la volaille, et surtout les pondeuses. En 2014, les volumes atteignent 295 667 t, en hausse de 7,5 % par rapport à l’année

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.