Cultiver le tabac : un rêve américain ?

Un industriel américain est en demande de tabac français certifié Nop, ou par équivalence bio. Opportunité à saisir ? Même si le prix garanti sur plusieurs années est alléchant, s’équiper pour produire du tabac n’est pas anodin… En Midi-Pyrénées, un programme de développement de la filière est lancé.

Les feuilles de tabac Virginie sèchent dans des fours fonctionnant au gaz pendant une petite semaine. (crédit photo : F. Rose)

Les feuilles de tabac Virginie sèchent dans des fours fonctionnant au gaz pendant une petite semaine. (crédit photo : F. Rose)

France Tabac, union des sociétés coopératives agricoles, réunit sept coopératives françaises de planteurs de tabac et assure la commercialisation de la production. Aujourd’hui, un de ses fidèles clients, un industriel américain, est en demande de tabac Virginie labellisé Nop. Côté réglementaire, cette exigence ne pose pas de problème depuis qu’un accord d’équivalence entre la certification bio européenne et Nop a été conclu entre l’Union européenne et les Etats-Unis en juin 2012. Mais il faut des producteurs …

Lire la suite dans le Biofil n°104 (mars-avril 2016).

Tags

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.