HAUT DE PAGE
Ajouté le 8 février 2015 dans Maraîchage

Nématodes à galles : comment diminuer les risques sous abri ?

Les nématodes à galles posent un problème important dans le sud de la France : selon des enquêtes de l’Inra datant de 2010, 40 % des exploitations du Sud-Est y sont confrontées, et notamment en bio. C’est pourquoi depuis 15 ans, le Grab et le Civam Bio 66 étudient les moyens de lutte pour les maîtriser.

« Seules la solarisation et la rotation des cultures sont actuellement reproductibles, efficaces et accessibles aux agriculteurs en bio », précise Alain Arrufat, conseiller au Civambio 66.

« Seules la solarisation et la rotation des cultures sont actuellement reproductibles, efficaces et accessibles aux agriculteurs en bio », précise Alain Arrufat, conseiller au Civambio 66.

Les nématodes font partie de la micro et méso-faune du sol, au même titre que les bactéries, champignons, acariens, collemboles, etc. Ce sont de petits vers translucides de taille microscopique (de 0,4 mm pour les femelles à 1 mm pour les mâles) quasiment invisibles à l’œil nu pour certains. Pourtant, dans un sol vivant, on en retrouve entre 1 à 10 millions d’individus par m². « On oublie

(...)

La suite dans Biofil N°97

Cet article vous a plu?

original

Abonnez-vous

original

Achetez un numéro

Laisser un commentaire

Feuilletez le Répertoire Bio
Space 2016