Enseignement supérieur : la bio fait ses classes à l’international

L’université hollandaise de Wageningen dispense un Master “Agriculture biologique” ouvert aux étudiants étrangers. Chaque année, un cours s’exporte en Mayenne chez des producteurs bio pendant une dizaine de jours. Des rencontres riches en échanges et en observations pour découvrir la réalité d’une exploitation.

Arc en Ciel, la ferme mayennaise de Marieke et Willem de Kam porte bien son nom. En ce mois de juin 2011, le temps oscille entre soleil et pluie. La météo capricieuse n’a pas empêché 27 étudiants de l’université de Wageningen de camper ici. Pendant 10 jours, ils étudient cette exploitation laitière (lire Biofil n°76, n°79) sous toutes les coutures ainsi que les cultures bio d’un producteur voisin, Philippe Lemercier. Pour les participants, c’est une véritable découverte et une petite aventure humaine car 17 nationalités se côtoient. Le Master accueille en effet des étudiants de tous pays, chinois, serbe, somalien, indien ou suisse, de 22 à 45 ans. “L’intérêt du cours est de travailler en groupe sur un vrai cas concret, explique Angelina, française. On croise des points de vue, selon nos parcours et nos études. C’est très enrichissant”.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.