HAUT DE PAGE
Ajouté le 5 mai 2014 dans Actualités | Actualités nationales | Entreprise

Léa Nature et Ekibio s’unissent pour le meilleur

Deux fabricants bio historiques, Léa Nature et Ekibio, s’unissent pour former le premier regroupement français d’entreprises familiales de la bio, avec 10 sites de production alimentaire en France, 1 000 salariés et 200 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014.

Didier Perréol, fondateur-dirigeant d’Ekibio et Charles Kloboukoff, fondateur-dirigeant de Léa Nature et de Compagnie Biodiversité.

Didier Perréol, fondateur-dirigeant d’Ekibio, et Charles Kloboukoff, fondateur-dirigeant de Léa Nature et de Compagnie Biodiversité.

 

2014 scelle l’union de deux entrepreneurs bio indépendants à capitaux français et privés : après une prise de participation de 30 % en 2011 dans le capital d’Ekibio, la holding Compagnie Biodiversité, basée à Périgny en Charente-Maritime et propriétaire du groupe Léa Nature, vient de renforcer sa position dans le groupe ardéchois fondé par Didier Perréol à hauteur de 70 % de son capital. Détenues pour plus de 80 % par la famille Kloboukoff, les parts de la holding Compagnie Biodiversité sont désormais réparties pour 10,24 % à Ekibio, 5,76 % à CMC-CIC Finance et 1 % à Alain Brugalières, fondateur-dirigeant de Vitamont (Lot-et-Garonne), société qui a intégré Léa Nature en 2011.

Renforcer la bio française

Après 3 ans de collaboration avec Ekibio, Charles Kloboukoff, président-fondateur de Léa Nature et de la holding Compagnie Biodiversité, a proposé à Didier Perréol, président-fondateur d’Ekibio, de poursuivre l’aventure ensemble en le nommant vice-président du conseil d’administration de Compagnie Biodiversité. «J’ai accepté cette proposition avec enthousiasme car nous avons des parcours similaires d’entrepreneurs, et nous partageons les mêmes valeurs pour défendre et promouvoir la bio, explique Didier Perréol qui cherchait un partenaire afin de poursuivre le développement de son groupe. Ce rapprochement, amorcé il y a 3 ans, donne de nouvelles perspectives et contribue à une stratégie commune de renforcement de la bio française, avec l’ambition de devenir un groupe leader en Europe. » L’objectif est de développer les marques propres des deux entités, les filières d’approvisionnement locales - « un travail de longue haleine » - , de mutualiser les services Recherche & Développement et de sourcing…. « Il s’agit de partager nos connaissances et nos savoir-faire pour être une alternative de développement à la bio industrielle des multinationales ou fonds d’investissement », complète Charles Kloboukoff. Optimiser des coûts de production et de transport, réaliser des économies d’échelle vont contribuer à atteindre ces objectifs et à lancer de nouveaux projets. Le groupe qui vise les 350 millions d'euros de CA en 2018, se pose comme l’alternative française et relocalisée face aux concurrents comme Distriborg, filiale du hollandais Wessanen, et ses marques Bjorg en grande distribution et Bonneterre en magasins spécialisés.

Deux groupes historiques et indépendants

Dédié à la distribution spécialisée bio, le groupe Ekibio, créé en 1988, regroupe 9 sociétés en bio (dont Euro-Nat, Sopadiet, Biocamargue, Jatariy en Bolivie) et 4 sites de production (Peaugres, Arles, Chasse-sur-Rhône, Bolivie). Elle produit 2500 références (marques Priméal, Bisson, Le Pain des fleurs, Ma vie sans gluten, Ecodoo, Douce Nature) et sert 1 800 clients magasins spécialisés. Le groupe ardéchois emploie 200 collaborateurs, pour un chiffre d’affaires de 67 millions d’euros en 2013, avec 16 % à l’export. Soucieux de contribuer aux productions françaises - dans une démarche Bio Solidaire avec la châtaigne, le petit épeautre de Haute-Provence ou le riz de Camargue par exemple -, il vient de lancer les 3 premières références de pâtes fabriquées en blé dur bio français.

La gamme Jardin Bio de produits régionaux.

La gamme de produits régionaux Jardin Bio.

Tourné vers la grande distribution, le groupe Léa Nature, fondé en 1993, comprend 9 sites de production en France, dont 7 en alimentation bio. Fort de 1000 références (16 marques dont Jardin Bio, Verger Bio, Vitamont, Carte Nature, Bio par Cœur, So bio étic, Lift’Argan, Natessance, Floressance, Biovie…), il a réalisé un chiffre d’affaires de 138 millions d’euros en 2013 (+11 % par rapport à l’année précédente) dont 85 % avec des produits bio, et emploie 860 salariés, dont 450 au siège social de Périgny. L’alimentaire concentre 67 % de son chiffre d’affaires. L’export reste inférieur à 5 %. Sa filiale Bioléa rassemble les fabricants français 100 % bio et au service des magasins bio, qui ont rejoint le groupe récemment : Carte Nature, Vitamont, Bio par Cœur, Alpha Nutrition. Leur point commun est de valoriser les territoires en renforçant les filières locales et en s’approvisionnant auprès des agriculteurs. En outre, Compagnie Biodiversité détient des participations minoritaires dans des entreprises bio de première transformation ou agricoles, pour soutenir leur développement : la Ferme de Sainte-Marthe (41), Sica bio ouest (17), Alisa (79), Decojus (46), Lou Prunel (47). En cosmétique, une nouvelle gamme « Ile de Ré » entièrement sourcée sur l’île vient d’être lancée, à base de Rose Trémière qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet.

Développer des marques fortes

« Au-delà de l’augmentation du capital, ce groupement d’entreprises bio œuvre dans le même sens, résument les deux partenaires. Offrir des produits sains, bio, de qualité, valorisant nos terroirs et fabriqués en France, avec un nouveau mode de gouvernance, qui conserve la personnalité, l’identité de chaque structure, les outils de production. » Chaque structure gardera son autonomie fonctionnelle et opérationnelle, ses salariés et son implantation géographique, confirment-ils. Pour eux, il est essentiel de promouvoir des sites de production à taille humaine au plus près des champs. A travers leurs deux fondations respectives, la Fondation Léa Nature/Jardin Bio, et son adhésion au Club 1% pour la Planète, et la Fondation Ekibio et son événement annuel « La Bio dans les Etoiles » en faveur d’une alimentation saine, les deux entrepreneurs démontrent leurs convictions et leur volonté de sensibiliser au maximum aux atouts de la démarche bio pour la société.

Christine Rivry-Fournier

Cet article vous a plu?

original

Abonnez-vous

original

Achetez un numéro

  1. […] Léa Nature et Ekibio s’unissent pour former le 1er regroupement français d’entreprises familiales de la bio :10 sites de production, 1 000 salariés  […]

Laisser un commentaire

Feuilletez le Répertoire Bio
Space 2016