Date optimale de récolte : la spectroscopie prometteuse

L’outil DA-Meter est une piste intéressante pour définir la date optimale de récolte directement au verger.

Cueillir à la date optimale garantit la bonne conservation des pommes. “En récoltant trop tôt, les pommes n’ont pas assez de sucres ni d’arômes, et en cueillant trop tard, il y a plus de risques de développement des maladies. D’autre part, ramasser à la mauvaise date assure des pertes en masses durant le stockage.” Laurent Jamar insiste sur le fait que la date optimale de récolte ne correspond pas à la fin de la maturité des pommes. Des méthodes de référence existent pour déterminer en laboratoire la date optimale de récolte. L’indice de Streif, obtenu grâce aux mesures de la fermeté, le degré Brix et l’indice KI (régression de l’amidon) permet de mesurer la maturité du fruit et aide à définir la date optimale de récolte. “Mais ces méthodes sont destructives : il faut emmener des fruits au laboratoire et attendre les résultats. Nous voulions trouver des moyens non destructeurs et rapides pour définir la date optimale de récolte, directement au verger.” Pour cela, les chercheurs expérimentent des spectromètres portables. Notamment le spectromètre MicroNir, très prometteur pour déterminer directement sur la pomme et rapidement certains paramètres de qualité des fruits. Un autre, le DA Meter mesure un indice de coloration du fruit se corrélant avec l’indice de Streif. Les chercheurs du CRA-W proposent ainsi des tables de corrélation pour certaines variétés. “Cela peut être une méthode à développer, en investissement collectif (1) au sein de groupes de producteurs par exemple.”

Frédérique Rose

(1) Coût d’un DA Meter : environ 500-600 euros.

En savoir + : lire l’article du Biofil 119 « Conservation des pommes : limiter les pertes»

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.