Occitanie : tour de France des cantines rebelles

Visite de l’unité de conditionnement de légumes du département du Gard, qui dessert une vingtaine de collèges : la plus grande légumerie d’Occitanie. (crédit : Un plus Bio)

En route pour la seconde édition ! L’association Un plus bio lance à nouveau son tour de France des cantines rebelles à Nîmes le 25 avril, avant de passer par Nantes, puis Dijon et enfin Paris. L’objectif : promouvoir le bio dans les cantines scolaires grâce à des visites de terrain et des témoignages. “Nous souhaitons mettre en valeur les expériences qui réussissent !”, s’enthousiasme Stéphane Veyrat, directeur de l’association Un plus bio. Et ça marche, car des expériences porteuses pour approvisionner les cantines en bio, il y en a, et ceux qui les mènent de front ont envie d’en parler. “De plus, pour continuer de promouvoir notre manifeste “Quand les cantines se rebellent”, rien de tel que d’aller à la rencontre des territoires.”

L’événement est grand public, “mais destiné surtout aux personnes qui ont envie de creuser le sujet du bio en restauration collective… Porteurs de projets, collectifs de parents, étudiants, élus, agents territoriaux sont présents et repartent boostés pour lancer des projets !” Au programme d’abord des visites de terrain. Cette année la station expérimentale du Mas d’Asport à Saint-Gilles, ouvre ses portes en montrant notamment comment le lieu est devenu un support éducatif pour les collégiens et les primaires.

Frédérique Rose

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.