Nouvelle-Aquitaine : la région débloque des fonds

Lors de la conférence de presse, les élus de la région NouvelleAquitaine annoncent la mise à disposition d’un budget de 28 millions d’euros pour soutenir la bio entre 2017 et 2020. (© Région Nouvelle-Aquitaine)

La région Nouvelle-Aquitaine s’engage à soutenir l’agriculture biologique : le 2 mai 2017, son président Alain Rousset annonce les nouvelles modalités d’aides, au sein d’un plan régional Ambition bio : “Notre volonté est de présenter l’arbitrage sur le montant des aides à la conversion et au maintien avant le 15 mai, avant la fin des déclarations Pac (1), afin de donner de la visibilité aux producteurs pour la période 2017-2020.”

Co-construire un plan Ambition bio régional
Les élus prennent acte du double mouvement qui s’opère sur leur territoire : l’augmentation des conversions en agriculture biologique et l’envol de la demande des consommateurs. Avec plus de 200 000 hectares (5 % de la superficie agricole), 4 800 producteurs et 1 500 entreprises de transformation et distribution, la Nouvelle-Aquitaine se place aux premiers rangs français pour plusieurs filières. On note aussi un bond sans précédent de la consommation de 35 % sur le premier trimestre 2017.

Pour soutenir cet engouement, un plan Ambition bio régional est travaillé depuis un an au sein de la commission régionale d’agriculture biologique avec tous les acteurs régionaux de la bio : accompagner la structuration et les actions de l’inter-profession ; aide aux investissements des industries agroalimentaires ; soutien des structures d’animation et de conseil; bonification des aides aux investissements des agriculteurs ; favoriser le développement du bio dans les cantines et la restauration hors domicile…. Sa validation est prévue en séance plénière le 26 juin. “L’idée est d’avoir un plan Ambition bio qui soit à la fois conforme à l’attente des consommateurs, et à celle des agriculteurs qui veulent vivre de leur métier, le tout dans un cadre financier priorisé et solide”, précise le président de région, accompagné de Jean-Pierre Raynaud, vice-président en charge de l’agriculture, et Jérôme Orvain, conseiller régional délégué à l’agroécologie et l’agriculture biologique.

Frédérique Rose

(1) Entre-temps, la date limite de dépôt du dossier Pac 2017 a été reportée au 31 mai 2017.

Tags

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.