La bio, moteur du développement local – Le projet Abile

Philippe Fleury, chercheur à l’Isara-Lyon et Céline Cresson de l’Itab, pilotes du projet Abile.

Les territoires peuvent-ils s’appuyer sur la bio pour contribuer à leur essor économique, environnemental et même social ?”, s’interroge le chercheur Philippe Fleury. Grâce au projet Casdar baptisé Abile (agriculture biologique et développement local), piloté avec Céline Cresson de l’Itab, la bio prouve qu’elle est un levier efficace. De nombreux projets bio dynamisant avec succès les territoires le confirment. Présentés à Tech&Bio, le 20 septembre, six exemples sont mis en évidence. Parmi eux, ceux de Correns avec son centre de développement durable, de Blagnac et de sa zone maraîchère, des Pyrénées-Orientales et de sa filière plantes à parfum, aromatiques et médicinales, du Gab 32 et ses connexions et transferts entre bio et conventionnels… “La bio est également stimulante et vertueuse en matière de santé, d’éducation, d’amélioration du lien social”, souligne le chercheur. Les défis Familles à alimentation positive à Lyon, ou Manger bio en Vendée améliorent ces aspects. “Or les dynamiques locales sont complexes, différentes entre les zones rurales ou péri-urbaines, les régions historiques de la bio ou non…” En disséquant tous les rouages, Abile a créé des outils pédagogiques pour aider les élus, les animateurs, les citoyens à monter des projets, à trouver les financements…

Christine Rivry-Fournier

Pour en savoir + :

Découvrez les vidéos pédagogiques réalisées dans le cadre du projet Abile, montrant que l’agriculture biologique est de plus en plus envisagée comme une réponse à des enjeux collectifs, environnementaux, économiques et sociaux :

D’autres outils opérationnels ont été réalisés dans le cadre du projet Abile afin de communiquer auprès des animateurs et formateurs, des agriculteurs, de la communauté scientifique ou des décideurs publics : fiches pratiques, jeu de rôle téléchargeables sur le site du projet : http://projet-abile.blogspot.fr/

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.